Le biais de la fiction est en fin de compte plus personnel que la prétendue sincérité de l’aveu.

    0
    2

    Le biais de la fiction est en fin de compte plus personnel que la prétendue sincérité de l’aveu.

    Alain Robbe-Grillet