La liberté prise comme un absolu peut conduire soit à l’anarchie la plus complète, soit à la loi du plus fort, c’est-à-dire la barbarie.

La liberté prise comme un absolu peut conduire soit à l’anarchie la plus complète, soit à la loi du plus fort, c’est-à-dire la barbarie.

Abbé Pierre