C’est toujours dans la nuit, et en catimini, qu’on quitte le pays dans lequel on a été accueilli en richissime, quand la pauvreté et l’endettement vous assaillent.

C’est toujours dans la nuit, et en catimini, qu’on quitte le pays dans lequel on a été accueilli en richissime, quand la pauvreté et l’endettement vous assaillent.

Ahmadou Kourouma