A notre insu le travail nous guérit de la partie inférieure et presque mécanique de nos passions ; ce n’est pas peu. Les mains d’Othello étaient inoccupées lorsqu’il s’imagina d’étrangler quelqu’un.

A notre insu le travail nous guérit de la partie inférieure et presque mécanique de nos passions ; ce n’est pas peu. Les mains d’Othello étaient inoccupées lorsqu’il s’imagina d’étrangler quelqu’un.

Alain